彩愛玲

Profile

Harpiste d'origine japonaise et taiwanaise, Ailing SAI, trace de nouvelles perspectives pour cet instrument hors norme.

Elle collabore avec des artistes et createurs japonais dans differents domaines tels que celui de la musique electroacoustique (sampling, programmation, etc.) ou celui de la mode (musique de defile).

Depuis 2009, elle travaille avec deux createurs electro-acousticiens japonais: Silent Poets et Port of Notes, qui ont deja engage une carriere internationale. En trio, ils ont collabore pour le defile de Tashiro Junya, a l'occasion de la Tokyo Collection, en automne 2010.

La simplicite et la douceur de la musique des morceaux qu’elle compose elle meme font echo a une feminite certaine qui n'est pas sans rappeler le reconfort maternel.

Ailing SAI - harpiste

Nee a Tokyo. Ailing a rencontre la musique grace a son grand-pere chanteur, d’origine taiwanaise, et a sa grand-mere japonaise pianiste. Elle est diplomee de l’universite de musique Kunitachi (Kunitachi Ongaku daigaku), ainsi que de l’universite des arts de Tokyo (Tokyo Geijutu daigaku).

Elle coopere sur differents projets autour de la musique contemporaine assistee ou non par ordinateur. En 1999, elle participe a l’International computer music conference (ICMC) a Pekin en 1999, puis a Goteborg (en Suede) en 2002. Elle a joue notamment en soliste a la Conference musicale de Sigmus a Yokohama. Au mois de juin de la meme annee, outre sa performance au festival de musique contemporaine, June in Buffalo, de l’universite d’Etat de New York, elle enregistre pour le CD/DVD de la prestigieuse revue du MIT (Computer Music Journal le CD annuel) consacree aux technologies musicales.

En 2007, sous le label King Record, elle sort son premier album solo : Hana ichi lin (une fleur unique), les chansons sont tantot d’inspiration occidentale, tantot orientale, jouees a la grande harpe ou a la harpe irlandaise. En 2008, elle donne son premier recital dans les murs de Tokyo Bunka Kaikan (Organise par l’institut de cooperation musicale de Tokyo, le Tokyo-Onkyo). La musicienne Chen Min (celebre musicienne d’erhu, instrument traditionnel chinois) a d’ailleurs collabore a cette premiere, ainsi que Koen YOKOI pour la decoration fleurale et Ryoan SAI pour les calligraphies et peintures. Notons de plus que Ailing a ete retenue pour le projet video ≪ Power of MAYBE ≫ organise par la FoxTVxMAYBELINE, retracant l’itineraire et la vie de jeunes artistes.

Depuis 2009, elle commence une collaboration avec deux createurs electro-acousticiens : Daisuke KOJIMA (cofondateur de Port of Notes) et Michiharu SHIMODA (responsable du projet Silent Poets). L’automne de la meme annee, le trio a participe a la musique du defile de mode Tokyo Collection organise par Tashiro JUNYA.

Tout en s’attachant a l’esprit de la harpe traditionnelle, Ailing SAI cherche sans cesse une synthese esthetique toujours plus poussee et innovante.